Plan Travel Visit

Une journée sur le Mont Fuji [oui, c'est possible]

2020年7月27日

Quand se rendre sur le Mont Fuji ?

Est-ce que je peux faire un tour à la journée sur le Mont Fuji depuis Tôkyô ?

Qu’est-ce que je peux faire sur le Mont Fuji en une journée ?

Est-ce qu’il y a d’autres choses que l’ascension à faire sur Mont Fuji ?

Je ne peux pas faire l’ascension du Mont Fuji, est-ce qu’il une solution alternative ?

 

Cet article est là pour donner les indications sur comment se rendre le Mont Fuji pour une seule journée et ce que l’on peut y faire. Je ferais un article séparé sur les bons endroits pour voir le Mont Fuji ensuite.

 

Visiter le Mont Fuji n’est pas simple. Généralement les voyageurs se contentent d’essayer de le voir de loin et même cela n’est pas simple car selon les périodes il n’y a pas une grande visibilité. Il faut compter aussi avec le découragement pour tous ceux qui veulent aller sur le Mont Fuji mais ne veulent pas faire toute l’ascension jusqu’au sommet, 3700 mètres d’altitude ce n’est pas rien.

 

ATTENTION : les lignes de bus mentionnées dans l’article sont actuellement suspendues en raison de l’épidémie de COVID-19. L’accès au Mont Fuji même est fermé pour les mêmes raisons.

 

Quand se rendre sur le Mont Fuji ?

Que ce soit pour s’y rendre ou faire toute l’ascension, la réponse est la même : il faut attendre l’ouverture de la saison par les autorités, celle-ci se fait généralement au milieu/fin du mois de mai quand les dernières neiges fondent. La saison d’ascension dure ensuite jusqu’à la fin septembre ou début octobre selon les années. Le Mont Fuji reste interdit tant qu’il y a de la neige et il ne faut surtout pas tenter de s’y rendre en dehors de la saison, d’ailleurs les transports sont souvent interrompus hors-saison.

Pour voir le Mont Fuji c’est quasiment l’opposé mais j’y reviendrais dans un article séparé.

 

Comment se rendre sur le Mont Fuji depuis Tôkyô ?

Il faut d’abord se demander dans quelle partie du Mont Fuji vous voulez aller car le volcan couvre plusieurs préfectures. Les deux chemins les plus courants sont :

 

1. Depuis Tôkyô vers Kawaguchiko (préfecture de Yamanashi)

Par ce chemin vous devrez prendre un train Japan Rail depuis Shinjuku (ligne Chuo) mais la ligne devient une ligne privée Izukyû à partir d’Ôtsuki donc le Japan Rail Pass ne sera pas valable sur tout le parcours (trajet de 2 heures). Il existe aussi des bus directs Fujikyuko réservables vers Kawaguchiko en 2 heures.

Un bus local vous mènera ensuite de Kawaguchiko vers la 5e station prendra ensuite une autre heure de trajet (ligne M, 2300 JPY aller-retour).

Horaires des bus Kawaguchiko-5e station Subaru : voir le site

 

2. Depuis Tôkyô vers Fuji City (préfecture de Shizuoka)

De ce côté-là vous pouvez prendre un shinkansen Kodama en 40 minutes jusqu’à la station Shin-Fuji (couvert par le JR Pass) puis changer sur un bus Fujikyuko Shizuoka direct vers la 5e station Fujinomiya en deux heures et demi (3100 JPY aller-retour).

Horaires du bus Shin Fuji-5e station Fujinomiya : voir le site

A comparer les deux trajets prennent à peu près la même durée de transport mais le trajet par Shin-Fuji est sans doute plus simple pour un aller-retour dans la journée puisqu’il part de Tôkyô Station en shinkansen, surtout si vous disposez d’un Japan Rail Pass.

Je vous conseille de prévoir de partir tôt pour arriver sur le Mont Fuji vers 11 heures. Cela vous fera partir de votre hôtel à Tôkyô vers 7 heures du matin.

Il existait une ligne de bus directe entre Tôkyô et la 5e station Subaru mais elle a été supprimée.

 

Que faire sur le Mont Fuji ?

Ou plutôt, que faire en dehors de l’ascension elle-même ? L’ascension du Mont Fuji ne s’improvise pas, il faut du matériel, des vêtements chauds adaptés, connaître le chemin et les règles et surtout une bonne forme physique. Je vous recommande la lecture du site officiel avant de tenter quoique ce soit : voir le site

Mais il y a des solutions alternatives, vous pouvez décider de faire des randonnées à mi-pente du Mont Fuji. Ces randonnées vous font faire des chemins de circonférence du volcan. Sur ces chemins vous ne montez pas en altitude et vous pouvez très bien observer le cône volcanique. Ils se situent au départ des 5e station Fujinomiya et Subaru, à 2400 mètres d’altitude, à la limite entre la végétation et le cône volcanique. La vue vers la plaine est magnifique et par temps couvert vous dominez les nuages. Il y a deux chemins à connaître.

 

Le chemin Ochûdô.

 

 

C’est littéralement le chemin du milieu. C’est un ancien chemin de pèlerinage qui faisait autrefois toute la circonférence du volcan mais la seule section praticable se fait depuis la 5e station Subaru.

L’entrée du chemin est discrète et se fait à partir du Mont Fuji Café de la station Subaru. Le chemin vous fait passer par un bois de conifères et le chemin est marqué par des pavés. L’ensemble du chemin fait 3.7 km (un peu plus de 7 kilomètres aller-retour) jusqu’au parc Okuniwa. Par temps clair vous aurez une vue magnifique des 5 lacs du Fuji en contrebas. Comptez au moins Deux heures de randonnée sur ce chemin.

Le chemin est facile et vous serez certain de ne pas rencontrer beaucoup d’autres visiteurs (tous partis pour l’ascension), vous pourriez y aller avec des enfants.

 

 

 

Le chemin d’Hoeizan

 

 

C’est un chemin faisant le tour du cratère volcanique Hoei (créé par une éruption au XVIIIe siècle).

L’entrée du chemin se fait par une entrée séparée du chemin d’ascension vers le Mont Fuji et est indiqué comme un chemin à part. La plus grande partie du chemin est relativement plat et vous mènera en une heure vers le point d’observation sur les bords du cratère d’Hoei. Vous pourrez poursuivre le chemin vers la 6e station du Mont Fuji et redescendre vers la 5e station. Le chemin devrait prendre au total entre une heure et demi ou 2 heures selon le temps que vous passez au bord du cratère ou si vous souhaitez vous en approcher plus. N’essayer de faire le tour du cratère, cela vous prendrait beaucoup plus de temps.

Sur ce chemin vous aurez vraiment un très beau paysage volcanique et par temps clair la vue sur la baie de Suruga en vaut largement la peine. Le chemin est cependant un peu plus difficile que celui d’Ochûdô et demandera de grimper sur certaines sections.

 

 

 

Je vous conseille de compléter ce chemin en vous arrêtant sur le retour au temple Sengen Jinja de Fujinomya (sur la route de votre bus) pour visiter le sanctuaire qui était autrefois le point de départ officiel des pèlerinages et où vous pourrez boire l’eau de source du Mont Fuji. Toujours à Fujinomiya, près du sanctuaire, se trouve une brasserie de saké Takasago de très bonne qualité et utilisant la même eau du Mont Fuji.

Dans les deux cas vous pourrez pratiquer ces chemins sans guide ou préparation particulière, pensez tout de même à vous munir de vêtements chauds même en plein été.

Même si le chemi Ochûdô est très beau je préfère personnellement le chemin d’Hoeizan, plus spectaculaire et qui permet de faire un autre arrêt en cours de journée afin de profiter au maximum de votre escapade depuis Tôkyô.

-Plan, Travel, Visit

© 2020 My Japan Blog