Plan Travel 未分類

Randonnée aux portes de Tôkyô : Takaosan

Les voyages au Japon sont souvent concentrés sur Tôkyô et Kyôto. Les occasions de sortir des villes pour profiter de la nature sont peu nombreuses. Tout le monde n’a pas le temps dans son programme de faire un arrêt à Hakone. Il existe cependant des solutions pour sortir de la jungle urbaine de Tôkyô et se retrouver rapidement en pleine forêt : le Mont Takao.

Takaosan (Mont Takao) est un lieu de pèlerinage bouddhiste se situant dans la périphérie de Tôkyô dans la ville de Hachiôji. Ce n’est pas un lieu secret puisqu’il est très apprécié des habitants de Tôkyô, en particulier des familles. C’est pourtant un lieu de randonnée et certains chemins peuvent représenter un challenge. En général les visiteurs étrangers y sont peu nombreux car Takaosan reste peu connu en dehors du Japon.

Tôkyô-Takaosan

Quand s'y rendre?

Takaosan est un endroit particulièrement apprécié en automne. On peut y voir de très beaux feuillages d’automne : érables rouges et gingkos dorés. Cela signifie inévitablement qu’à partir de la fin octobre des foules de Japonais s’y presseront pour profiter du Kôyô, le moment pour admirer les couleurs d’automne. Si vous vous y rendez durant la semaine la visite restera cependant encore agréable.

Personnellement j’apprécie Takaosan en plein été alors que Tôkyô étouffe sous la chaleur et l’humidité. Takaosan aussi souffre de cette chaleur mais ses chemins de randonnée ombragés sous les arbres offrent un refuge qui reste agréable. Les nombreux ruisseaux bordant les chemins permettent aussi de rester frais durant toute la montée.

Comment s'y rendre?

C’est facile. Takaosan peu être rejoint en un peu plus d’une heure depuis la gare de Shinjuku. Il suffit de prendre la ligne Keio en direction d’Hachiôji puis changer à la station Kitano pour la ligne Takao (toujours de la compagnie Keio). L’arrivée se fait à la station Takaosanguchi (littéralement « entrée du mont Takao »). Il existe une ligne Keio directe entre Shinjuku et Takaosanguchi mais c’est un train local qui prend plus de temps. Le trajet coûte 390 JPY.

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur Japan Rail Pass, ils peuvent aussi prendre la ligne Chuô depuis Shinjuku jusqu’à la station Takao puis changer sur la ligne Keio Takao jusqu’à Takaosanguchi. La durée du trajet est aussi d’une heure. Le trajet coûte 700 JPY sans JR pass mais seulement 130 JPY (pour la dernière section) avec le pass.

Les chemins de Takaosan

La montée

En arrivant à Takaosanguchi il suffit de faire 500 mètres à pied avant d’arrivée au point de départ des chemins de randonnée. En chemin vous croiserez la rue Omotesando où se trouvent les cafés à la mode, et les restaurants, mais ce sont des récompenses à garder pour après l’effort. La plupart des Japonais décident de monter par le funiculaire ou le téléphérique pour gagner du temps et s’épargner l’effort. Je recommande plutôt de garder cela pour la fin de la visite et commencer directement par la randonnée.

Il existe plusieurs chemins avec un niveau de difficulté variable. Les familles et les personnes peu habituées à la randonnée prendront plutôt le chemin n°1. Ce chemin est entièrement pavé jusqu’au sommet et sera plus facile, il vous faudra tout de même 90 minutes pour rejoindre le sommet du Mont Takao, cette durée sera réduite de moitié si vous prenez le funiculaire.

Nous avons plutôt opté pour le chemin n°6 qui monte par un petit chemin jusqu’au sommet. Ce chemin suit le fond de la vallée et un ruisseau, c’est sans doute le plus agréable. En chemin vous pourrez voir le petit temple dédié à la chute d’eau de Biwa. Certaines sections vous obligeront à marcher dans le lit du ruisseau donc pensez à prendre des chaussures adaptées. Ce chemin est doublé par le chemin Inariyama qui se trouve plus haut et suit la crête du relief. Dans les deux cas ces chemins nécessitent 90 minutes de marche et sont plus exigeants que le chemin n°1.

Les deux chemins se rejoignent à l’approche du sommet du mont Takao à 599m d’altitude. De là vous pouvez avoir une vue sur le Mont Fuji, quand le temps le permet, et les montagnes alentours. En été le paysage est d’un vert intense superbe. En regardant vers l’Est vous pourrez apercevoir à l’horizon les gratte-ciels de Tôkyô, offrant un contraste avec la nature qui vous entoure. Pour se reposer un peu vous trouverez des cafés au sommet.

Le pèlerinage

La vue est déjà une récompense pour le randonneur mais rappelez-vous que Takaosan est un lieu de pèlerinage. Depuis le sommet il suffira de prendre le chemin n°1 en sens inverse pour arriver rapidement au temple Yakuo-in. Ce temple est un vaste complexe de bâtiments anciens qui réunissent un sanctuaire shintô (l’Okunoin) au temple bouddhiste lui-même. On visite ce temple en déambulant entre ses nombreux bâtiments.

Les bâtiments du temple datent tous de l'époque Edo (XVIIe siècle) et sont restés intacts depuis, immergés dans la nature. Le sanctuaire de l'Okunoin resplendit de vermillon et de délicats panneaux sculptés tandis que les pavillons bouddhistes sont beaucoup sobres mais sont empreints de sérénité parmi les arbres et les chemins de procession.

Selon l’occasion il est possible d’assister aux récitations de prières ou à la cérémonie du feu où les prières sont envoyées au ciel par un feu, beaucoup de personnes viennent encore pour prier en ces lieux qui ont gardé leur fonction religieuse authentique. Vous verrez aussi à de nombreuses reprises des figures de Tengu, des démons ailés qui résident dans la montagne et sont l’emblème du lieu.   

Redescendre

La suite du chemin sera celle des petits plaisirs puisque vous rencontrez des petites baraques vendant des spécialités locales, surtout des brochettes de gâteaux de riz appelées des dangô, ils sont délicieux. Plus loin, près du funiculaire se trouve un grand café avec une superbe vue en direction de la ville. Tout le long du chemin vous serez encore protégés par les arbres et vous rencontrez des statues bouddhistes anciennes.

En chemin vous trouverez aussi le parc des singes qui permet de rencontrer les habitants de la montagne. Les singes vivent à l’état naturel dans ces montages mais ils restent en général à l’écart des humains. On peut donc décider de les rencontrer dans un parc aménagé où les visiteurs restent en cage pour ne pas gêner. Cette partie est toujours appréciée des enfants, Takaosan peut aussi être une destination à faire en famille. L'entrée du parc ne coûte que 100 JPY.

Pour terminer vous aurez le choix de redescendre à pied ou de préférez les transports. Plutôt que le funiculaire nous avons essayé le téléphérique. Ce moyen est réservé aux personnes de +12 ans et vous aurez la surprise de constater qu’il n’y a pas de barrière de sécurité, il vaut donc mieux ne pas se pencher. C’est cependant très agréable d’admirer la vue à l’air libre durant la descente, à essayer.

Une demi-journée de visite

Takaosan a la particularité d’être une destination nature très proche du centre de Tôkyô tout en restant totalement dépaysant. En comptant les transports, la randonnée, la visite et le déjeuner il est tout à fait possible d’en faire la visite d’une demi-journée. Si vous partez tôt, vers 7h30/8h, vous serez probablement de retour à Shinjuku vers 14h pour profiter de l’après-midi en ville, ou plus probablement pour vous reposer.

-Plan, Travel, 未分類
-, ,

© 2021 My Japan Blog Powered by AFFINGER5