Food Travel Visit

Expérimenter une cérémonie du thé

2020年8月19日

La cérémonie du thé est expérience culturelle à laquelle tout le monde peut participer. Ce n'est pas juste boire du thé (sinon un matcha latte chez Starbucks suffirait) mais c’est une véritable fenêtre ouverte sur la pensée et la sensibilité japonaise. Tout visiteur au Japon devrait tenter d’y participer même si dans un premier temps elle peut intimider les non-initiés. Voici quelques conseils pour savoir l’apprécier.

 

Qu’est-ce que la cérémonie du thé ?

Comment se déroule-t-elle ?

Comment y participer ?

 

Qu’est-ce que la cérémonie du thé ?

Le Chanoyu est tout simplement une rencontre autour du thé vert, le mot cérémonie peut effrayer mais il veut juste dire que les gestes de cette rencontre ont été ritualisés et restent toujours les mêmes. La cérémonie a été inventée au XVIe siècle par son maître Sen-No-Rikyû et n’a guère changé depuis. L’idée centrale est de créer une intimité entre le maître de thé et son invité, cela passe par une salle fermée, le chashitsu, et la création d’une atmosphère de simplicité et de sincérité qui mènera l’invité à se sentir bien accueilli. Le but reste toujours de plaire à l’invité et le faire se sentir à l’aise. Je pourrais entrer plus dans les détails des principes et des codes de la cérémonie mais vous n’avez vraiment besoin de vous souvenir que d’être vous-mêmes.

 

Qui pratique la cérémonie du thé et où ?

Lorsque vous participez à une cérémonie du thé vous êtes reçus par un hôte qui a reçu une formation dans le Chanoyu dans une des écoles de cérémonie du thé. Il existe différents grades et des maîtres reconnus mais il est rare d’avoir affaire à ces derniers. Aujourd’hui ce sont souvent des femmes qui pratiquent la cérémonie même si à l’origine il s’agissait d’un art des samurais. La plupart du temps vous trouverez une salle de thé dans un jardin public ou privé mais aussi dans des demeures anciennes où le propriétaire offre la possibilité de recevoir le thé. Les cérémonies dans les jardins sont exceptionnelles car la salle s’ouvrant sur le paysage extérieur vous découvrirez sur une perspective totalement différente le jardin qui vous entoure. Dans certains villes comme Kyôto il existe aussi des salons spécialisés offrant de participer à des cérémonies, quelques-unes se font même en anglais.

 

 

Quels types de cérémonies existent-ils ? Y-a-t-il des règles à respecter ?

Il existe plusieurs écoles de cérémonies, les principales sont l’Urasenke et l’Omotesenke, mais leurs différences portent sur des détails des gestes ritualisés, l’essentiel de l’esprit de la cérémonie reste le même et il n’est pas important de choisir l’une plutôt que l’autre. Il n’existe pas vraiment de règles strictes ou d’interdits, vous serez généralement pilotés dans vos gestes pour vous montrer la bonne manière de recevoir le thé. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il s’agit d’une rencontre unique et intime, elle doit se faire en petit comité, généralement pas plus de quatre personnes, les cérémonies plus larges perdent de leur sens. Le plus important sera encore de rester respectueux et sincère dans vos réactions.

 

Comment se déroule la cérémonie ?

Si votre salle de thé se toruve dans un jardin le cheminement vers la salle constituera déjà une partie de la cérémonie en vous transportant dans un environnement à part. La cérémonie elle-même dure rarement plus de 30 minutes, plus longtemps si votre hôte vous fournit des explications sur ce qu’il fait ou les objets utilisés. Vous vous retrouverez dans une pièce japonaise couverte de tatamis où vous resterez agenouillés en seiza, au niveau du sol. Chaque détail de la pièce aura été choisi pour cette rencontre, du rouleau peint accroché au mur jusqu’aux fleurs et aux bols, pensez donc à les examiner, cela rend votre cérémonie unique. Dans un premier temps votre hôte préparera le thé et vous servira un gâteau ou une sucrerie japonaise à consommer avant le thé, elle équilibrera le goût amer du thé à venir. Une fois le thé préparé vous pourrez le boire en quelque gorgées avant de le rendre pour que votre hôte nettoie les ustensiles. Généralement c’est dans cette dernière partie que l’on peut parler, poser des questions sur les gestes et le choix des objets, en apprendre plus sur le sens de la cérémonie. Là encore le mot est trompeur, il n’y a pas besoin de rester silencieux comme dans une église, la cérémonie sera encore plus réussie s’il y a un échange entre vous et votre hôte. Certaines personnes choisissent de faire une cérémonie en ayant loué des kimonos, c’est une belle idée mais rien ne vous empêche d’y participer avec vos vêtements habituels.

 

Faut-il réserver sa cérémonie ? Quel est le coût d’une cérémonie ?

Il existe des salles de thé situées dans des jardins privés ou des associations spécialisées où il faudra réserver sa venue. Il s’agit des lieux où vous recevrez la cérémonie la plus complète. En règle générale le tarif sera autour de 3000 ou 4000 JPY par personne. Le plus souvent, dans les salles de thé disponibles dans les jardins publics ou des petites salles vous pourrez venir sans réservation (mais un petit temps d’attente est possible) et dans ces cas la cérémonie coûte souvent autour de 500 JPY par personne. La différence entre ces deux tarifs tient souvent dans la qualité des objets utilisés et le gâteau japonais qui sera plus travaillé dans les cérémonies à réserver.

 

Quelques bonnes adresses

Il s’agit d’une liste totalement personnelle, le nombre de salle de thé au Japon est véritablement très élevé et je ne peux parler que pour des lieux où je me suis rendu personnellement.

 

Gyokusen’en (Kanazawa). C’est un lieu réellement à part, situé dans un jardin privé réalisé au XIXe siècle la salle du thé du Gyokusen’en vous propulse hors du temps. Vous aurez là l’occasion de comprendre le sens poétique du chanoyu en commençant par le cheminement dans son jardin. A recommander pour ceux cherchant l’expérience la plus poussée. Il faudra cependant prévoir une réservation et sur place tout sera en japonais.

Attention : à ne pas confondre avec le jardin Gyokusen’inmaru voisin.

 

Nomurake (Kanazawa). La maison Nomura est une ancienne maison d’une famille de samurai aisés. La maison elle-même mérite sans hésiter d’être visitée mais vous pourrez essayer de déguster un temps dans sa salle dédiée à l’étage. Ce n’est une cérémonie du thé complète mais le bonheur de déguster son nom dans un maison ancienne en regardant son jardin est, lui, complet. Vous n’aurez pas besoin de réserver.

 

Camellia (Kyôto). Camellia est une perle, ses membres sont tous des passionnés pouvant vous transmettre en anglais leurs connaissances de la cérémonie et leur sensibilité. Ils sont présents dans la ville de Kyôto même en deux endroits. Le premier endroit, dans Ninenzaka près du temple Kiyomizudera est réservé aux cérémonies en groupes. Le deuxième endroit, dans une maison japonaise proche du temple Ryôan-ji, est utilisée pour les cérémonies privées. Il faudra réserver mais vous aurez là la cérémonie la plus complète et la plus instructive possible dans une atmosphère amicale. Il faudra cependant réserver, Camellia propose aussi la location des kimonos pour assister à la cérémonie.

 

Ocha no Sato (musée du thé vert, Shizuoka). La salle du thé est située dans le jardin du musée, une reconstitution à l’identique d’un ancien jardin célèbre. Le jardin est beau, la salle est élégante et, si vous avez de la chance, vous recevrez votre thé avec la vue du Mont Fuji dans le lointain. Pour y accéder depuis Shizuoka il faudra prendre le train locale 20 minutes jusqu’à la station Kanaya puis un taxi ou une promenade à pied de 30 minutes par les champs de thé. Vous n’aurez pas besoin de réserver.

 

Ninomaru Chashitsu (Kakegawa). Situé non loin de Shizuoka cette salle de thé est située dans l’enceinte du château de Kakegawa, littéralement au pied du donjon. Cette salle de thé est située dans un petit jardins aménagé voisin du manoir seigneurial. Vous y bénéficierez d’une ambiance amicale et détendue avec la vue sur le château. Les participantes ne parlent malheureusement pas anglais mais sauront vous faire profiter de la cérémonie et transmettre leur sincérité sans mots. Je la recommande en particulier en automne. Aucune réservation ne sera nécessaire.

 

Taiho-an (Uji). Cette petite salle de thé fait partie d’un office municipal de tourisme de la ville d’Uji situé à deux pas du temple Byôdo-in, au bord de la rivière Uji. La salle est séparée de l’office et dispose de son propre espace dans une maison traditionnelle. Cette petite salle sans prétention est cependant très agréable, à l’image d’un grand nombre de salles de thé semblables, et vous permettra d’apprécier un petit thé même sans avoir la cérémonie complète dans un cadre exceptionnel. Il ne sera pas nécessaire de réserver.

 

-Food, Travel, Visit

© 2020 My Japan Blog