Plan Travel

Conseils pour préparer son voyage au Japon

Le Japon est un des pays les sûrs et confortable au monde, même avec la barrière de la langue les voyages y sont habituellement très faciles. Il y a cependant quelques détails à connaître qui pourraient en fin de compte vous gâcher le voyage. Ce qu’il faut savoir avant de préparer son voyage d’après notre expérience.

 

Quelles sont les périodes à éviter au Japon?

Quels comportements sont à surveiller?

Quelles sont les mauvaises idées les plus courantes?

 

 

Ne pas partir durant la Golden Week (fin avril-début mai)

C’est le conseil N°1 pour les voyages au Japon, il ne faut jamais partir durant la période de la Golden Week. Cette période va du 29 avril au 5 mai mais peut être allongée selon les années selon la position du week-end, en 2019 la conjonction de la Golden Week et de l’intronisation de l’empereur avait provoqué une « Super Golden Week » de 10 jours. Pourquoi faut-il l’éviter ? Tout simplement parce que beaucoup de Japonais profitent de cette période pour voyager alors que c’est déjà une haute saison pour les visiteurs étrangers. En conséquence les tarifs des hôtels augmentent, à Kyôto ou dans certains ryôkans les tarifs peuvent passer au double, si ce n’est plus. Les transports aussi sont surchargés, allant parfois jusqu’à 120% d’occupation dans les Shinkansen (autrement dit vous restez debout).  Ajoutez à cela que tous les sites touristiques seront surchargés de visiteurs, vous êtes assurés de ne rencontrer que des foules denses.

A déconseiller en particulier si vous êtes en couple (et que vous voulez le rester) ou en famille.

read more
Eviter la foule au Japon

En 2019, comme chaque année le Japon battait son record de fréquentation touristiques et voyait apparaître les premiers effets négatifs dus aux foules de touristes. Certains endroits très connus sont ...

 

Ne pas partir durant Obon (juillet et août)

Pour rester dans les périodes noires vous aurez aussi à vous méfier de l’été. Durant l’été a lieu la fête d’Obon, une fête durant laquelle les esprits des morts visitent leurs familles. C’est une fête qui a lieu dans tout le pays du 13 au 16 août mais certaines régions la célèbrent aussi à la mi-juillet. Cette fête bouddhiste est fortement en lien avec la famille et les ancêtres donc beaucoup de Japonais prennent du temps à cette période pour retourner dans leurs familles ou dans leur région d’origine. Si cela s’ajoute à des jours de week-end vous vous retrouvez avec la même situation que pour la Golden Week : tarifs hôteliers en augmentation, sur-fréquentation des trains et foules importantes. C’est cependant aussi la période de nombreux festivals d’été et vous pourriez quand même tenter cette période.

En général je vous recommande d’éviter l’été au Japon si vous voyagez avec des enfants jeunes ou si vous avec une santé plutôt fragile. Le Japon estival connaît des températures semblables à celles du Sud de la France avec des taux d’humidité souvent proches des 80%, en bref on étouffe et on se déshydrate rapidement.

 

Vouloir prendre un Japan Rail Pass coûte que coûte

Le Japan Rail Pass est le plus connu des pass de transports au Japon. Il vous donne un libre accès à tous les trains de la compagnie Japan Rail dont la plupart des (mais pas tous) shinkansens. Le pass offre une vraie liberté de transport et permet de moins s’inquiéter des horaires à tenir dans un pays inconnu, il a cependant ses limites.

  • Pas de places réservées : Les places en shinkansens accessibles par le pass sont en wagons libres (sans sièges réservés) cela veut dire que certaines sections très fréquentées (Tôkyô-Odawara en heure de pointe par exemple) vous pourriez tout à fait devoir rester debout jusqu’à ce qu’un siège se libère. Ce serait certainement le cas si vous voyager durant la Golden Week.
  • Pas toujours adaptés à votre circuit : Le pass lui-même coûte assez cher (384 euros pour 14 jours) et vous ne pourrez l’amortir qu’en prenant plusieurs fois le shinkansen sur des trajets longs. Si, par exemple, votre voyage ne compte qu’un trajet en shinkansen entre Tôkyô et Kyôto, vous n’aurez aucun intérêt à prendre le pass, il vous coûterait plus cher que le ticket de train.
  • Ne couvre pas tous les transports : Il faut aussi se rappeler que le pass ne concerne que les trains Japan Rail et que le Japon compte d’autres compagnies régionales qui ne sont pas couvertes, ainsi à Kyôto même le pass est quasiment inutile car la ville ne compte pas de trains, métros ou bus de la compagnie JR. Enfin on pourrait ajouter que sur certaines sections les trains express JR nécessiteront de payer un supplément pour le trajet express.
read more
Les pass les plus utiles au Japon

Il existe un grand nombre de pass utiles au Japon mais se perd facilement dans toutes les offres disponibles, parfois certains existent mais restent inconnus des visiteurs étrangers par manque de visi ...

 

Partir sans assurance au Japon

Ce conseil est valable pour tous les voyages, quelque soit la destination, mais il reste utile à rappeler. Le Japon est un pays très sûr avec la capacité de faire ausculter et hospitaliser des patients étrangers par des médecins polyglottes (généralement anglophones). Les soins au Japon coûtent cependant très chers, selon la gravité des cas pensez à ce que coûterait une ambulance ou une hospitalisation de plusieurs jours. J’ai moi-même accompagné des visiteurs à l’hôpital pour des fractures du poignée ou une maladie de l’oreille interne ayant nécessité 3 jours d’hospitalisation et un rapatriement. Dans ce dernier cas la personne a dû débourser de sa poche près de 5000 euros de frais même si elle disposait d’une assurance pour se faire rembourser ensuite. D’autres cas de personnes voyageant sans assurance se sont avérés aussi très coûteux.

Dans le contexte actuel d’épidémie du COVID-19 le Japon songe sérieusement à rendre obligatoire aux visiteurs étrangers d’avoir une assurance privée pour venir au Japon.

 

Ne rechercher que des hébergements traditionnels

Nous recommandons toujours aux voyageurs d’essayer au moins une nuit en ryôkan, minshuku, ou même en temple, pour profiter de l’hébergement traditionnel japonais. Il vaut cependant mieux éviter l’excès et ne rechercher que ce type d’hébergements en voyageant au Japon, pour plusieurs raisons :

  • Les hébergements traditionnels, surtout les ryôkans, sont nettement plus chers, allant du double au triple, que les hôtels de catégorie équivalente.
  • La literie futon est une découverte et une curiosité pour tous mais par expérience je vous confirme que passer plusieurs nuits d’affilée en futon peut s’avérer fatiguant pour les dos et les reins. Les personnes souffrant des jambes et des articulations pourraient aussi le regretter.
  • Les nuits en hébergements traditionnels incluent le plus souvent un dîner, le plus souvent un dîner traditionnel washôku. Ce genre de repas est délicieux mais répétitif sur plusieurs soirées alors qu’il y a tant à déguster ailleurs en ville.
  • Beaucoup d’hôtels « à l’occidentale » au Japon dispose aussi de bains et parfois même d’une source chaude, à la manière des ryôkans.

En fin de compte nous recommandons de mieux apprécier ce type de logement en ne prenant qu’une ou deux nuits entrecoupées de logements plus habituels en hôtels.

read more
Peut-on dormir en ryôkan à Tôkyô?

Tôkyô donne l’image d’une mégapole ultra-moderne où on ne trouvera que des hôtels de style international. Ce n’est pas faux mais en cherchant bien on peut tout de même trouver des hébergements dans le ...

 

Quelques mauvaises idées rencontrées

Ce ne sont pas des conseils généraux mais nous avons eu l’occasion de rencontrer notre lot d’idées étranges et parfois peu pratiques de voyageurs visitant le Japon.

  • Visiter le Japon en cosplay permanent : ce voyageur très amical était aussi un passionné de cosplay (se grimer en personnage de manga ou animé) et a insisté pour faire la plus grande partie de son voyage dans son costume (masque inclus). La plupart des personnes rencontrées étaient trop polies pour noter quoi que ce soit mais notre voyageur s’est certainement attiré les regards surpris et amusé de beaucoup de gens. Il faut noter que le cosplay au Japon est une activité réservée généralement à des évènements autour des mangas et animés, dans un périmètre restreint bien défini. On ne voit plus de cosplayers dans les parcs depuis des années. Son costume à jupe courte devait aussi être bien froid en ce mois de novembre.

 

  • Tenter sa chance le soir à Kabukichô : cet autre visiteur avait un net intérêt pour visiter les bars et clubs de Kabukichô (Shinjuku, Tôkyô) réputé pour être le quartier rouge de la capitale. Kabukichô reste un quartier sûr, comme partout au Japon, et les promeneurs (parfois en famille) ne rencontrent pas de risques particuliers. Il est cependant recommandé aux hommes seuls de ne pas suivre les rabatteurs qui vous attirent dans différents bars et clubs. Il y a un risque très net de se faire escroquer avec des additions démultipliées. C’est d’ailleurs l’unique mise en garde concernant le Japon émise par le ministère des affaires étrangères. Dans le cas de notre visiteur il s’est finalement rangé à nos mises en garde et s’est contenté d’une sage promenade.

 

  • Faire l’ascension du Mont Fuji sans préparation : Ces deux frères projetaient de faire l’ascension du Mont Fuji sans matériel ni préparation particulière. Le Mont Fuji se gravit couramment au Japon mais cela n’empêche pas de devoir s’y préparer : chaussures et matériel de randonnée, protections contre le froid à 3770m, nourriture et haut (pas de distributeurs au sommet). Il faut aussi prévoir ses horaires en comptant au minimum 7 heures pour faire l’ascension, il existe des refuges mais ils sont généralement très fréquentés et non réservables. Enfin rappelez-vous que les secours sur le Mont Fuji ne se déplacent qu’en cas de blessures ou incapacité à se déplacer, les foulures et petites blessures ne seront pas évacués et il faudra se faire soigner en bas. Pour rappel il y a encore quelques années des randonneurs sont décédés par imprudence en gravissant le Mont Fuji. Nos deux frères ont préféré ne pas prendre de risque est c’était tant mieux. Une famille qui ne nous avait pas écouté à dû porter une adolescente de 14 ans qui s’était foulée la cheville sur toute la descente.

 

read more
Une journée sur le Mont Fuji [oui, c'est possible]

Quand se rendre sur le Mont Fuji ? Est-ce que je peux faire un tour à la journée sur le Mont Fuji depuis Tôkyô ? Qu’est-ce que je peux faire sur le Mont Fuji en une journée ? Est-ce qu’il y a d’autres ...

 

  • Circuler pendant un typhon : Cela peut paraître un conseil inutile mais en cas de typhon au Japon il vaut mieux rester dans un lieu clos. Si vous avez de la chance vous pouvez laisser passer le typhon depuis votre hôtel mais si vous êtes en transit il vaut mieux stopper votre voyage même si cela implique de prendre une nuit dans un hôtel du lieu le plus proche. Le bon côté est qu’une annulation pour cause de typhon est toujours remboursée intégralement au Japon. Un de nos voyageurs qui avait loué une voiture a cependant, malgré nos conseils, préféré circuler de Tôkyô à Nagano au plus fort du typhon. Au final, plus de peur que de mal et une aventure rocambolesque à raconter en revenant incluant des routes coupées et des ponts emportés.
read more
Séismes, typhon et risques au Japon, savoir s’y préparer

Le Japon est un des pays les plus sûrs au monde mais c’est aussi un pays soumis à des risques naturels réels comme des séismes ou des typhons. Il y a peu de chances que des visiteurs subissent ces cat ...

 

  • Prendre une photo d’une geisha coûte que coûte. Cette dernière idée tient plus du conseil. Ces dernières années le grand nombre de touristes à Kyôto a provoqué plusieurs incidents incluant les maikos et les geishas. Les malheureuses sont la cible de tous les photographes amateurs visitant le Japon dont beaucoup ne reculent devant rien pour obtenir une photo gracieuse. Les maikos et geishas suivent une éthique qui les contraint à rester agréables et souriantes, elles ne peuvent refuser de poser. Les excès sont arrivés à un point que des panneaux ont dû être installés et qu’à une occasion la police est intervenue pour débloquer une rue et escorter les maikos. Certains touristes ont cependant dépassé les bornes en n’hésitant pas à les saisir par le poignet, voir par les cheveux, afin de les faire s’arrêter et retourner pour obtenir une photo. S’il vous plaît, ne soyez pas ce genre de personne.

 

read more
Voulez-vous rencontrer des geishas?

Elles sont un des symboles du Japon et de Kyôto en particulier mais elles paraissent souvent insaisissables et difficiles à rencontrer. Il peut aussi sembler difficile de savoir se comporter en leur p ...

-Plan, Travel

© 2020 My Japan Blog