Food Travel Visit

Comment faire une journée gastronomique à Tokyô?

La cuisine japonaise est un monument en soi à visiter au Japon mais à part les restaurants y-a-t-il d’autres manières de découvrir ses produits et ses spécialités ? Dans Tôkyô en particulier, quels sont les lieux indispensables pour se régaler et apprendre ?

 

Cet article ne concerne pas les restaurants mais plutôt les lieux spécialisés dans des produits précis ou des producteurs proches de Tôkyô avec des possibilités pour goûter sur place.

 

read more
Chercher un cours de cuisine au Japon

Parmi les expériences que les visiteurs recherchent au Japon on trouve une offre variée de cours de cuisine. Les visiteurs sont souvent à la recherche d’une introduction à la cuisine japonaise et c’es ...

 

Comment faire une tournée gastronomique dans Tôkyô ?

Où puis-je en apprendre plus sur le saké à Tôkyô ?

Dans quels endroits peut-on goûter des spécialités authentiques ?

Quels produits puis-je ramener ?

 

Les marchés

Les Français sont des habitués des marchés en plein air mais c’est une vision rare au Japon. Il existe cependant quelques expériences de marchés possibles à Tôkyô.

 

Marché extérieur de Tsukiji 

Le marché extérieur est un lieu très connu des touristes mais il reste un lieu incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Le marché extérieur était autrefois couplé avec le marché aux poissons de Tsukiji, qui a déménagé depuis, mais reste encore aujourd’hui en activité. Ce sont quatre rues parallèles où vous trouverez tout un ensemble de poissonneries, restaurants de sushis, couteliers et autres produits dérivés à base de poisson. Le marché devient une attraction touristique mais vous avez toujours l’occasion de goûter des sushis et coquillages (ou plus étonnant, des omelettes japonaises) ultra frais sur des stands dans une atmosphère de marché qui n’a pas encore été passé à la brosse pour les touristes. Cela reste un arrêt obligatoire, mon conseil est d’y aller tôt le matin et faire un petit déjeuner de poisson frais.

 

Image Credits : Guillaume Vellut

 

Farmers Market d’Aoyama 

Pour me faire mentir un peu je vous conseille ce marché proche d’Omotesando. C’est un des rares marchés alimentaires à ciel ouvert de Tôkyô. Situé en face d’Aoyama Gakuin, vous y trouverez surtout des légumes et des fruits frais, surtout des produits cultivés au Japon. Vous aurez ainsi l’occasion de voir la qualité des fruits et légumes locaux, très réputés, et peut-être découvrir quelques-uns des légumes ne poussant qu’au Japon (je raffole personnellement des sato-imo). Le marché est sur place de 10h jusqu’à 16h. Des musiciens de rue sont souvent présents aux alentours du marché et on pourra s’y offrir quelques gourmandises à déguster sur place par l’un des camions de restauration rapide présents.

 

Image Credits : Shankar S

 

Les Dépâchika

Ce sont des institutions au Japon, les grands magasins ont toujours un étage réservé aux traiteur en sous-sol. Vous y trouverez des stands tenus par des compagnies ayant déjà un magasin ailleurs, suffisamment réputées pour être présente dans les grandes enseignes. Vous pourrez généralement demander de goûter sur place et vous aurez le choix entre acheter pour grignoter ou vous concocter une boîte repas bentô selon vos envies. Du sucré au salé, du japonais à l’international, tout y est. Les plus vastes dépâchika se trouvent dans les grands magasins de Ginza : Takashimaya, Mitsukôshi ou Matsuya, mais vous pourrez en trouver dans les grands magasins de Shinjuku, Nihombashi, Shibuya ou dans d’autres grandes villes japonaises.

 

Image credits : Isolethetv

 

 

Magasins spécialisés

Au-delà des marchés, c’est surtout dans les magasins spécialisés qu’il faudra rechercher des produits de qualité. Tôkyô en compte des millions mais je peux vous recommander personnellement ces endroits, adaptés aux besoins des visiteurs.

 

Kayanoya, Nihombashi (dashi)

Situé dans le rez-de-chaussée du magasin Corredo II de Nihombashi, Kayanoya est un magasin spécialisé dans le dashi, la base de soupe japonaise (souvent à base de poisson ou de légumes). Ce magasin réputé offre la possibilité de goûter ses soupes qui sont à la base de nombreuses spécialités culinaires japonaises (à commencer par les nouilles). Vous y trouverez une très grande variété de produits déjà conditionnés et que vous pourrez ramener chez vous pour retrouver des saveurs authentiques du Japon.

 

Image Credits : Kayanoya

 

Tsuruya Yoshinobu, Nihombashi (gâteaux)

Le hasard fait que Yoshinobu est directement voisin de Kayanoya. C’est l’un des grands noms de la pâtisserie traditionnelle japonaise wagashi. Yoshinobu vend des spécialités classiques mais aussi un grand nombre de séries limitées de saison ou régionales. Ce sont toujours des produits frais dont la limite de consommation devra être vérifiée. La star de ce magasin est cependant leur café où, assis au comptoir, vous pourrez voir réalisé des namagashi (wagashi frais) sous vos yeux, accompagnés d’un thé vert. C’est autant un spectacle qu’une gourmandise.

 

 

Sembikiya, Nihombashi (fruits)

vous l’aurez deviné, Nihombashi concentre un grand nombre de magasins de grande qualité. Sembikiya, de l’autre côté de la rue, est très connu pour ses fruits. La qualité mais aussi le prix très élevé des fruits au Japon est une source d’étonnement pour beaucoup d’étrangers et cela se vérifie avec Sembikiya. Si vous voulez voir un marchand de fruits ressemblant à une bijouterie, c’est l’endroit où vous devez vous rendre. Melons, mangues et raisins sont présentés dans des écrins comme des objets précieux. Il y a aussi un espace café pour déguster fruits et gâteaux sur place mais attendez-vous à des prix… surprenants.

 

Image Credits : City Foodsters

 

San no Miso, Kameido (miso)

Il n’y a pas que Nihombashi dans la vie, si on s’éloigne du centre de Tôkyô on peut trouver un autre lieu intéressant à Kameido. Kameido n’est très éloigné du quartier des sumos de Ryogoku et c’est un quartier tranquille mais agréable pour promener loin des quartiers touristiques. On y trouve le magasin San no Miso qui, comme son l’indique, est spécialisé dans le miso. La pâte miso à base de soja est l’ingrédient indispensable des repas japonais, ne serait-ce que pour la soupe de miso. San no Miso vend des dizaines de variétés différentes de miso venues de tout le pays et que vous pourrez essayer. Le magasin vend aussi tous les condiments de la cuisine japonaise : mirin, sauce soja, kombu, bases de soupes etc. C’est une épicerie complète et offrant des produits de qualité. On peut aussi s’y attabler pour goûter le miso de votre choix dans une soupe accompagnée de simples boulettes de riz onigiri, un déjeuner simple mais consistant et savoureux.

 

Image Credits : Sanomiso

 

Brasserie Ishikawa, Fussa (saké)

Il est possible de visiter une véritable brasserie ancienne de saké à Tôkyô. Ishikawa se situe en dehors du centre, un peu à l’écart de la station Hajima, et existe depuis le XIXe siècle. Il est possible de visiter ses bâtiments historiques gratuitement et goûter leurs productions. La brasserie est assortie d’un restaurant de sobas (nouilles de sarrasin) qui permettent de goûter leur saké avec une nourriture assortie. Non seulement vous découvrirez beaucoup sur le saké (et votre tolérance à celui-ci) mais cela vous donnera l’occasion de sortir de la ville pour vous retrouver quasiment à la campagne, vous ne risquerez pas de croiser d’autres touristes.

 

Image credits : Soranyan

 

Ippodo, Marunouchi (thé vert)

Contrairement à la brasserie Ishikawa, Ippodo se situe dans le grand centre de Tôkyô puisqu’il s’agit du quartier de Marunouchi. Le magasin existe depuis le XVIIIe siècle et faisait venir dans la capitale des thés verts de tout le Japon. Encore aujourd’hui c’est un lieu extrêmement recommandé pour goûter des thés de qualité. Pour ne rien gâcher leur glace au thé vert matcha est à essayer, pour aller la déguster face au palais impérial.

 

Image credits : tripadvisor

 

Musées

Les musées aussi peuvent être des lieux pour les gourmands, quand il s’agit de musées dédiés à un produit ou une spécialité et qu’une dégustation est au programme.

 

Musée Yebisu (bière)

Yebisu est l’un des trois grandes marques de bières japonaises avec Sapporo et Asahi. Le musée d’entreprise est situé bien évidemment près de la station Ebisu, non loin de Shibuya. On peut y apprendre beaucoup de chose sur l’histoire de la bière au Japon, intimement liée à la modernisation du pays. L’évolution des affiches et des costumes est aussi intéressante à suivre. La boutique offre enfin des occasions pour goûter plusieurs variantes de la production Yebisu et le restaurant est très sympathique. Des tours anglophones sont organisés une fois par semaine, le mercredi, mais il est possible de visiter par soi-même.

 

Image Credits : Hideto Kobayashi

 

Musée du nori, Omori (feuille d’algue)

Le nori est cette feuille d’algue qui entoure vos makis ou vos boulettes de riz onigiri. C’est un ingrédient omniprésent au Japon. Craquant, salé, extrêmement sain, c’est le témoignage de l’inventivité culinaire japonaise. Le musée d’Omori se situe une peu en dehors du centre, non loin de l’aéroport d’Haneda dans un lieu qui était autrefois consacré à la culture des algues. Cela pourrait paraître peu tentant mais ce musée est en fait très intéressant pour connaître la vie quotidienne et le la culture, aujourd’hui disparue, des pécheurs japonais. On peut aussi participer à des activités pour produire soi-même des nori et de nombreux magasins existent encore aujourd’hui autour du musée. C’est une visite originale pour qui veut aller plus loin que les lieux touristiques typiques.

 

Image credits : nori museum

 

Cup Noodles Museum, Yokohama (ramens)

Situé dans le parc de Minato Mirai ce musée est consacré aux nouilles instantanées ramens qui sont devenues une institution au Japon et un moyen de survie pour les nombreux salarymen surchargés de travail. Outre les détails sur l’histoire et la production des ramens instantanés vous pouvez y créer votre propre assortiment. Vous choisissez votre saveur et vos accompagnements déshydratés et vous obtenez une coupe sous vide personnalisée. C’est une attraction populaire auprès des jeunes japonais et une idée de visite en famille.

 

Image Credits : Guillaume Vellut

-Food, Travel, Visit

© 2020 My Japan Blog