Food Plan Travel

Comment choisir son restaurant au Japon?

En arrivant au Japon vous verrez tout de suite que le nombre de restaurants par rue est impressionnant, tout est disponible quasiment à toute heure. Le tout sera de savoir comment s’y retrouver et choisir un restaurant selon vos goûts.

 

Comment savoir reconnaître les restaurants au Japon ?

Comment choisir selon ses envies et son budget ?

 

Quelques avertissements

Les restaurants sont nombreux, omniprésents, mais ils suivent tous les mêmes usages et les mêmes catégories que les Japonais connaissent naturellement mais qu’il faut expliciter pour les voyageurs. La première chose à préciser serait d’être prudent avec les horaires. En journée, pour le déjeuner, la question des horaires ne se pose pas, la plupart des restaurants servent toute la journée. Pour le soir en revanche, il faut savoir que les Japonais dînent tôt dans les restaurants, souvent à la sortie du bureau. Cela fait que l’heure de pointe dans les restaurants est située entre 18h00 et 20h00. Il n’est pas rare que les restaurants annoncent la fin de leur service vers 20h30 pour fermer vers 21h00. Ce n’est pas tellement un problème à Tôkyô où il y aura toujours quelque chose d’ouvert mais cela pourrait vous jouer des tours dans petites villes ou même à Kyôto. A noter que cela ne concerne pas les chaînes de fast-food, les family restaurants et autres chaînes.

L'emplacement est aussi à vérifier. Le Japon regorge de galeries commerciales et vous y trouverez des étages entiers de restaurants, ce sont souvent de bons restaurants que vous auriez tort d’ignorer à cause du cadre moins authentique. De même les restaurants en sous-sols ou en étages auxquels on accède par l’ascenseur sont tout aussi recommandables.

 

Choisir selon ses envies

L’autre grande règle à se souvenir est que les restaurants japonais sont des restaurants de spécialité. Vous ne trouverez pas de restaurants proposant à la fois des sushis, des ramens ou des plats de viande grillée, il faudra donc chercher un restaurant spécialisé dans les sushis, les ramens ou un yakiniku (viande grillée). Cela veut dire que vous aurez généralement à choisir quel type de repas vous souhaitez avant de chercher un restaurant.

Autre conséquence, les restaurants ne proposent que très peu de desserts et généralement jamais de café car cela ne fait pas partie de leur menu, qui se concentre sur quelques plats correspondant à leur spécialité. Pour les desserts il faudra se rendre dans une pâtisserie, pour les cafés… dans un café.

La majorité des restaurants sont de petite taille, ne pouvant servir parfois pas plus de 10 personnes en même temps, ce qui explique les files d’attentes avec les sièges mis à disposition à l’extérieur. C’est pour cela que beaucoup de restaurants placent à leur entrée une liste d’attente sur laquelle s’inscrire, vous ne pourrez pas passer devant les autres. On peut généralement réserver sa table par téléphone ou au moyen du site Omakase mais les plus petits restaurants, comme les ramens, ne prennent pas les réservations.

Des restaurants de petite taille, très conviviaux où vous pourrez dîner au comptoir.

A quoi reconnaît-on la spécialité d’un restaurant quand on ne lit pas le japonais ? Le plus souvent par les photos de plats et les modèles en plastique présentés dans la devanture du restaurant. Les modèles sont particulièrement utiles pour faire son choix et voir les prix correspondants. Les restaurants ne présentant ni l’un ni l’autre sont généralement des restaurants d’un standing supérieur et devront être réservés. Beaucoup de petits restaurants s’annoncent aussi par une lanterne rouge à leur entrée, la présence d’un rideau noren indique aussi que le restaurant est ouvert.

A l'entrée les célèbres modèles de plats en plastiques, pas d'erreur possible dans la commande.

Le dernier conseil que je pourrais vous donner est de suivre les Japonais. Si vous voyez une queue devant un restaurant c’est qu’il est très certainement connu et apprécié. Si vous avez le temps cela vaudra sans doute le temps d’attendre.

 

Choisir selon son budget

Il y a des restaurants pour tous les budgets mais certains types de restaurants correspondent toujours à un type de budget précis.

La cuisine B-kyû (de série B), c’est-à-dire les restaurants de ramens, soba, okonomiyaki, gyûdon (bœuf sur di riz), tempura etc. Tout ce qui fait référence à la gastronomie populaire ne sont, pas définition, par chers. Les tarifs varient selon le plat mais en règle générale vous pourrez vous en sortir avec une addition allant de 1000 JPY (8 euros) à 1200 JPY (10 euros) par personne, parfois moins.

Nouilles soba froids à tremper dans une soupe chaude, un des plats les plus courants au Japon.

Principales chaînes B-Kyû : Ichiran (ramen), Yoshinoya (gyûdon), Tenya (tempura), Hanamaru (udon), Sukiya (gyûdon) et il y en a bien d’autres sans compter les petits restaurants indépendants.

Les restaurants familiaux, family restaurants et autres restaurants de chaînes sont aussi considérés comme bon marché parce qu’ils sont très génériques (mais tout de même bons). Ils sont d’ailleurs considérés comme des Teishôku restaurants (restaurants à menus à petits prix). Dans ces restaurants vous en aurez généralement entre 1200 JPY (10 euros) et 2000 JPY (16 euros) par personne. A 2000 JPY vous aurez eu droit à un repas très copieux.

Le menu Teishôku typique : plat principal, soupe de miso, légumes marinés et bol de riz.

Principales chaînes de restaurants familiaux : Gasto (varié), Yayoikan (soba), Ootoya (varié mais plus japonais), Kappasushi (sushis sur tapis roulant), Royal Host (varié), Jonathan’s ou Wendy’s (chaînes américaines),

Les restaurants de sushis font partie d’une catégorie supérieure, à laquelle appartiennent aussi les restaurants de viande grillée yakiniku, les izakaya (restaurants de tapas japonais faits pour boire) et la plupart des restaurants plus classiques, seront plus chers avec des plats allant de 1500 JPY (12 euros) à 3000 JPY (24 euros). Cela peut varier selon ce que vous choisissez et en particulier dans les restaurants de suhis sur tapis roulant vous pourriez rapidement vous retrouver avec une facture plus salée que prévue (les dangers du libre-service).

Une salle de restaurant aménagé dans une maison ancienne, sol en tatami et absence de chaise, trés convivial mais pas spécialement confortable.

En règle générale vous ne devriez pas payer plus de 3000 JPY pour un dîner dans un restaurant japonais à moins que ce soit un restaurant gastronomique, un restaurant français, un restaurant étoilé ou les trois à la fois. Un déjeuner ne doit pas vous coûter plus de 1500-2000 JPY.

Par comparaison, si vous vous rendez dans un fast-food Mac Donald’s vous payerez habituellement entre 700 JPY et 1000 JPY, ce qui équivaut à un bol de ramen ou de soba, ou un plat de tempura ou de bœuf. Le temps d’attente dans le restaurant sera même aussi rapide, voir plus que dans le fast-food. Dans ces conditions le recours au Mac Donald’s ne sera vraiment qu’une curiosité et non une nécessité.

 

Commander et payer

Une fois que vous avez choisit votre restaurant et vos plats il ne vous restera plus qu’à commander. Dans la majorité des restaurants il suffira de faire signe à un.e serveur.se ou de l’appeler avec un bouton mais dans des restaurants rapides de ramen ou des restaurants familiaux d’autres systèmes existent. Dans ces restaurants il faudra payer à l’avance au moyen d’un distributeur de ticket par lequel vous passez commande. La machine fonctionne simplement, vous entrez votre argent sous forme de billets, vous appuyez sur le/les plats que vous avez choisis et la machine vous rendra a monnaie et un ticket de commande à remettre à un serveur (il faudra demander si vous souhaitez un reçu). Ce système a au moins l’avantage de permettre aux clients ne parlant pas le japonais de commander sans trop s’inquiéter et rapidement.

Une spécialité de Nagoya, le Hitsumabushi, de l'anguille grillée sur un lit de riz.

Dans tous les restaurants, hormis les restaurants gastronomiques, le paiement se fera directement à la caisse située à l’entrée du restaurant. Votre addition vous aura été remise auparavant à l’arrivée des plats. Il n’est donc pas utile d’attendre pour payer, il suffit de se lever. D’ailleurs les Japonais se lèvent toujours rapidement après la fin de leur repas et ne prennent pas le temps de discuter car cela occupe des chaises pour les clients suivants, de toute manière vous n’aurez ni dessert ni café pour prolonger votre repas. Il est devenu très courant de pouvoir payer avec une carte bancaire mais en dehors des villes et des quartiers touristiques vous pourrez encore trouver des restaurants n’acceptant que du liquide, soyez prévoyant et gardez toujours une somme sur vous.

Un menu typique de restaurant Washôku (cuisine japonaise). Un assortiment de spécialités sur un plateau, souvent accompagné en plus d'une soupe de miso et de riz.

 

Choix alternatifs

Si tous ces conseils vous donnent le tournis, dites-vous que vous avez encore un choix plus simple : acheter des boîtes bentô pour dîner dans votre chambre d’hôtel. C’est une solution séduisante après une semaine de visites intenses tous les jours. Les grands magasins en ville disposent toujours d’un étage en sous-sol. Vous y trouverez un grand nombre de commerce vendant des boîtes-repas à emporter de toutes sortes selon les spécialités du magasin. Les tarifs sont assez chers mais la qualité est toujours au rendez-vous.

Pour rester sur un budget serré les convenience store et tous les supermarchés vendent leurs propres bentôs, toujours frais du jour et faits sur place. Une boîte-repas normale coûte entre 400 et 600 JPY en temps normal et se compose d’un menu complet.

 

-Food, Plan, Travel

© 2020 My Japan Blog