Food Plan Travel

Chercher un cours de cuisine au Japon

Parmi les expériences que les visiteurs recherchent au Japon on trouve une offre variée de cours de cuisine. Les visiteurs sont souvent à la recherche d’une introduction à la cuisine japonaise et c’est aussi souvent un moyen de rencontrer et échanger avec des Japonais. Tous les cours ne se valent cependant pas.

 

Comment choisir un cours de cuisine ?

Quel menu choisir ?

Comment faire les rencontres les plus authentiques ?

 

Conseils pour choisir son cours de cuisine

La première chose à savoir est que vous ne trouverez pas de cours de cuisine en français, la demande n’est pas assez développée. Les cours en anglais ne manquent cependant pas.

 

  • Restaurants ou maison ? La différence est assez importante car un cours dans un restaurant sera souvent spécialisé sur un type de menu, c’est le cas par exemple de Ramen Factory à Kyôto qui enseigne exclusivement la préparation des ramens. Un cours dans une classe comme ABC Cooking aura toutes les chances d’être bien équipé et agréable mais vous y perdrez probablement la part d’authenticité que vous recherchez. Cuisiner dans une maison privée est plus intéressant si vous voulez rencontrer et discuter avec des Japonais. Les cours en maisons traditionnelles comme chez Initia ajouteront beaucoup à l’ambiance mais les cours en maison « normale » comme chez Mari n’en seront pas moins intéressants et vous ferons connaître les quartiers non-touristiques des villes japonaises.

 

 

  • Professionnel ou amateur ? Il n’y a pas au Japon de brevet officiel pour créer un cours de cuisine, il suffit d’avoir l’équipement suffisant, les connaissances et de se faire connaître. C’est tant mieux pour tous ceux qui souhaitent découvrir la cuisine de tous les jours. Il existe cependant des cas où ce sont des restaurateurs, voir des chefs, qui vous accueillent, là encore souvent pour enseigner leur spécialité ou une cuisine que l’ont ne trouve que dans les restaurants.

 

  • Cours ou tour ? C’est une recommandation personnelle, un cours de cuisine est déjà une expérience intéressante mais si vous pouvez le coupler avec un tour ce sera encore mieux. Certains cours de cuisine comme Cooking Sun proposent des tours pour visiter un marché proche ou simplement aller acheter ensemble les ingrédients que vous utiliserez. Cela prend un peu plus de temps mais la découverte directe des ingrédients avec votre guide vous fera beaucoup apprendre le Japon et ses habitudes.

 

 

  • Taille des groupes. Ce n’est pas une grande découverte, on apprends mieux avec un petit groupe parce que vous aurez plus souvent votre instructeur près de vous. En général la taille moyenne des groupes en cours de cuisine se situe entre 6 et 8 personnes, ce qui est raisonnable. Les cours n’ont lieux souvent qu’à partir de deux inscrits (vous recevrez une confirmation). Des cours accueillant plus de participants seront souvent moins agréables car moins personnalisés.

 

Choisir son menu

Le choix dépend bien sûr de vos goûts et de ce vous recherchez mais selon les menus que vous choisissez vous n’aurez pas la même expérience.

 

Cours de sushis

C’est le type de menu le plus proposé pour une bonne raison : c’est facile. Votre menu est souvent composé de makis ou de sushis avec une soupe de miso. Lorsque vous apprenez à les réaliser vous n’avez pas de techniques compliquées à apprendre et les ingrédients ne demandent pas de cuisson. L’ensemble peut être rapidement terminé. Vous aurez généralement affaire à des amateurs avertis, ne vous attendez donc pas aux gestes précis et élégants d’un chef. Rappelez-vous que les sushis ne sont pas un plat quotidien, la majorité des Japonais ne prennent pas la peine d’en faire et vont directement dans un restaurant.

Dans le cas de ces cours de sushis je recommande des cours qui incluent un tour de marché pour aller acheter ensemble les ingrédients et bien sûr le poisson. Si le cours a lieu à Tôkyô ce sera souvent près de l’ancien marché extérieur de Tsukiji mais pas forcément.

 

Japanese Cook (Tôkyô) : parmi tous les cours proposant des sushis j’ai sélectionné celui-ci car c’est un cours dans une maison privée, plutôt intime. Les sushis sont des temari sushis (une bouchée en forme de boule) et vous aurez l’expérience de faire des sushis tout en gardant une bonne part d’authenticité et de rencontre.

From Japanese Cook

 

 Sakura cuisine (Kyôto) : proposent une grande variété de cours de cuisine dont des cours de sushis végétariens et de makis décoratifs qui apporteront de la couleur et de l’originalité à vos sushis (tout en restant faciles à faire, une fois que vous aurez pris le coup de main).

From Sakura Cuisine

 

Cours de « cuisine de rue » (ramens, gyôza, okonomiyaki)

La cuisine de rue ou, comme on dit au Japon, la cuisine de série B, correspond à toutes ces spécialités de petits restaurants comme les nouilles ramens, les gyôzas, les okonomiyaki ou takoyaki. C’est une cuisine qui demande parfois de longues préparations (comme les ramens) ou du doigté (comme les gyôzas), c’est une cuisine tellement bon marché que les Japonais ne voient l’intérêt de la faire chez eux.

Là encore, comme pour les sushis, vous aurez le plus souvent face à vous des amateurs avertis. Dans le cas des ramens, il est très probable que vous ne ferez pas toutes les étapes de la préparation : préparer le bouillon demande de très longues heures et un savoir-faire. Les cours d’okonomiyaki, yakisoba ou gyôzas sont souvent proposés car les préparations sont faciles (même si les gestes pour les gyôzas demandent de la dextérité) et une plaque chauffante pourra suffire à les préparer.

 

Ramen Factory : situé à Kyôto, je les mets à part car le cours a lieu dans un restaurant de ramens. Vous préparez vous-mêmes les nouilles au lieu de vous contenter de les cuire et vous aurez aussi l’avantage d’être instruits par les propriétaires du restaurant, c’est déjà une expérience en soi.

From Ramen Factory

 

Eat Osaka : Eat Osaka peut être conseillé car ils proposent de la « cuisine de rue » qui fait partie de l’identité culinaire d’Ôsaka et ils proposent de faire vous-mêmes les nouilles des udon, ce qui est un gros plus en leur faveur. Les couteaux japonais utilisés sont aussi à la vente, un plus pour ceux qui souhaitent s’équiper.

From Eat Osaka

 

Home cooking

C’est le type de menu que les Français qui visitent le Japon apprécient le plus, pour de bonnes raisons. Un menu home cooking inclut généralement une entrée (salade, omelette japonaise ou légumes vinaigrés), un plat principal (poulet teriyaki, bœuf wagyû ou poisson), riz, soupe de miso e dessert. C’est le menu quotidien d’un repas japonais et ce sera souvent celui proposé dans des maisons japonaises. Vous aurez le plus de chance de rencontrer des Japonais chez eux avec ce type de menu. C’est souvent une cuisine simple mais goûteuse demandant un peu de préparation mais laissant le temps à la discussion. C’est le type de menu que je vous recommande pour avoir le meilleur équilibre entre la découverte, la cuisine et la rencontre avec les locaux. Vous serez le plus souvent dans une maison mais bien sûr chaque cours aura ses particularités avec des menus souvent changeant selon les saisons.

 

Cooking Sun (Tôkyô et Kyôto) : proposent des menus de cuisine quotidienne très complets, voir roboratifs, dans une maison traditionnelle (pour Kyôto). Ils proposent aussi un tour du marché pour compléter votre expérience. C’est selon moi un des meilleurs cours sur le marché.

From Cooking Sun

 

Ai cuisine (Tôkyô) : proposent des cours de cuisine quotidienne dans un studio tout neuf. Un environnement privé et agréable pour passer un bon moment à cuisiner des plats simples mais savoureux.

From Ai Cuisine

 

Bentô

Il existe aussi quelques cours proposant de préparer ses propres bentôs (boîtes repas). Les bentôs japonais sont connus pour leurs petits arrangements charmants ou pour leurs boîtes reproduisant des formes (souvent issues des mangas) que l’ont appelle des chara-bentô. C’est amusant mais pour être honnête il faut bien admettre que vous préparerez un repas froid assez simple. Le principal intérêt sera de voir le soin du détail et de l’arrangement comme savent le préparer les mères japonaises. Cela ne demandera des techniques complexes mais pourra s’avérer amusant. Ce genre de cours plaît souvent aux enfants et aux jeunes adultes.

 

YUCa’s japanese cooking : situé dans le Nord de Tôkyô dans un quartier non-touristique. Ils proposent la plupart des catégories proposées dans cette liste et mériteraient déjà d’être visités. Leur leçon pour faire des bentô est intéressante car vous ferez des chara-bentô (Super Mario, Hello Kitty).

From YUCa

 

Mayuko Little Kitchen (Tôkyô) : propose un cours pour faire des bentô très mignons en forme de pandas. Elle propose plus mais c’est un bon départ pour découvrir ses cours colorés.

From Mayuko Little Kitchen

 

Wagashi (gâteaux japonais)

Ce genre de cours est plus particulier et assez rare à trouver. Le wagashi est la sucrerie japonaise traditionnelle, souvent préparée avec une pâte de haricots blancs sucrée et fourrée de ankô (pâte de haricots rouges). L’intérêt de ces wagashi est leur beauté, ce sont des pièces façonnées par des mains expertes dont les couleurs et les motifs changent selon les saisons. Faire des wagashis ne s’improvise pas donc vous n’aurez affaire qu’à des personnes très compétentes. Les wagashis se dégustent généralement avec un thé matcha japonais et se servaient autrefois durant les cérémonies du thé. Ce genre de cours est plus lié à la tradition japonaise et s’adressera en priorité aux personnes habiles souhaitant découvrir une préparation originale.

 

Simply Oishii (Tôkyô) : propose un cours de wagashis assez complets qui inclut aussi la préparation de gâteaux mochi (à la pâte de riz). Ils proposent aussi beaucoup d'autres cours qui vous donneront envie d'essayer.

From Simply Oishii

 

Mat-cha-doh (Tôkyô) : spécialisé sur le monde du thé et propose un cours pour réaliser des wagashi nekiri. C’est un cours d’accès facile et ils proposent des tours et des cérémonies du thé compléter l’expérience.

From Mat-cha-doh

 

Cuisine régionale

Ce genre de cours est un peu à part. Les catégories précédentes se trouvent sans difficulté à Tôkyô, Kyôto et Ôsaka mais dans certains cas il existe des cours plus régionaux ouverts aux étrangers. Dans ces cas les cours se concentrent sur des produits et des spécialités locales. Ces cours méritent d’être découverts pour leur originalité et leurs différences avec la cuisine japonaise habituelle.

 

Taste of Okinawa (Naha) : comme son nom l’indique vous cuisinerez des spécialités d’Okinawa, une cuisine avec des influences chinoises et des ingrédients propres à Okinawa comme les Goya Champuru ou les sobas d’Okinawa.

From Taste of Okinawa

 

Green Cooking : situé à Takayama, ce cours vous fera découvrir la cuisine des Alpes japonaises connues pour ses légumes, ses champignons et ses nouilles soba. C’est une cuisine roborative faite pour les rudes hivers.

From Green Cooking

 

Air Kitchen, le cas à part

Air Kitchen est un site qui vous permet de rechercher de trouver votre cours de cuisine parmi toutes les catégories citées ci-dessus. Certains cours sont proposés par des professionnels, voir des chefs, d’autres par des personnes privées qui vous recevrons chez elles. La variété de l’offre est importante mais gardez à l’esprit nos conseils (actuellement, en raison du COVID-19, Air Kitchen ne propose plus d’expériences de cuisine mais ils reviendront c’est certain).

-Food, Plan, Travel

© 2020 My Japan Blog